Derniers sujets
» rallye du vin du gard
Lun 16 Mar - 6:29 par Laurent

» rallye de vaison 2015
Mar 24 Fév - 21:43 par Laurent

» Quelques articles
Jeu 4 Sep - 21:40 par Laurent

» Balade Surprise N° 3
Mer 16 Juil - 11:39 par Laurent

» Rassemblement de véhicule anciens . Concours d' Elegance
Mar 6 Mai - 17:52 par Phil Bertone

» Rassemblement dromois chaques 2eme dimanche du mois
Lun 17 Fév - 22:35 par jonkiller

» Date de l'AG 2013
Dim 1 Déc - 19:23 par Laurent

» Changement de bureau
Mer 6 Nov - 4:15 par Laurent

» Remerçiments
Ven 20 Sep - 12:16 par zipounet

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Lun 28 Oct - 6:26

Le géant de Provence

Aller en bas

Le géant de Provence

Message par GLOF 1 le Jeu 4 Mar - 21:54

Julien, n' écoute pas les jeunots même si ils sont grands, mais fait confiance aux anciens Cool ;

"Au palmarès des massifs régionaux cotés pour leur beauté, le Ventoux se distingue par sa taille (1912m) qui lui doit le surnom de « Géant de Provence » et un contraste très marqué entre son versant nord, rude et sauvage et sa face sud, plus douce et peuplée d’essences multiples. Son nom lui vient du vent qui souffle sur ses cimes. Ici, le Mistral peut atteindre des pointes de 250 km/h. "

Glof 1

GLOF 1

Messages : 207
Date d'inscription : 27/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le géant de Provence

Message par Julgeo le Ven 5 Mar - 8:04

ok je prends note.

Peut-être quand Laurent parlait de son géant, il parlait de lui non?
Pas taper Monsieur Laurent !


lol! lol!
avatar
Julgeo

Messages : 528
Date d'inscription : 25/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Y a celui là aussi de géant de Provence et c'est pas moi qui le dit ! ! ! !

Message par carrera3.2 le Dim 28 Mar - 21:12

Géant de Provence !
©️ DPPI


Sans même s’en rendre compte, Stéphane Poudrel est entré dans l’histoire, au soir de la dernière Finale de la Coupe de France de la Montagne. Vainqueur en Groupe F, au volant de son irremplaçable R5 Turbo, le sociétaire de l’ASA Montélimar a établi un fait unique. Il est le seul pilote à s’être imposé dans deux finales de Coupe de France différentes. Explications !



Il faut remonter à 1995 pour voir la première trace laissée par Stéphane Poudrel à l’échelon national. A cette époque, le Provençal arrache contre toute attente, la Finale de la Coupe de France des Rallyes qui se déroulait alors à Cannes. Arracher est le mot juste parce qu‘au début du mois d’août de cette année 95, Poudrel n’avait pas encore marqué le moindre point. Bernard Froment son copilote et ami, se rappelle très bien : « Nous avons marqué nos premiers points au Rallye du Trièves, dans le courant de ce mois d’août. »

Puis tout est allé très vite. La récolte s’accélère, la belle histoire peut commencer. Lorsque l’on parle de Cannes, Stéphane Poudrel n’y va pas par quatre chemins : « C’est le plus beau jour de ma vie. Je n’imaginais pas pouvoir susciter autant d’enthousiasme et de passion, surtout que j’étais venu à Cannes sans autre prétention que de m’amuser avec l’auto. »

C’est incontestablement un moment très fort. En évoquant Cannes, Bernard Froment a la chair de poule. Les deux garçons se répandent en émotions, sensations revécues à travers les mots, pour évoquer cet instant unique : « la Finale c’est l’apothéose pour un amateur, et pour nous cette finale s’est déroulée vraiment de manière idéale. Tout s’est enclenché au fur et à mesure des chronos. » Et voilà comment d’un coup, d’un seul, on bascule dans le pur bonheur, l’extase du moment unique à croquer à pleines dents car il ne se représentera pas. Pour faire durer le plaisir, Stéphane Poudrel nous avoue se « repasser la vidéo de la remise des prix régulièrement. »

Mais, et c’est aussi l’une des caractéristiques du sport amateur, le quotidien rattrape bien vite Stéphane Poudrel. Le manque de moyens financiers ne permettra pas à la paire Poudrel-Froment d’aller bien plus loin dans l’aventure. Les occupations professionnelles reprennent le dessus, le temps manque pour pouvoir disputer des rallyes. Pour autant notre garçon, amoureux fou de sa belle R5 Turbo ne peut la laisser: « Cette auto, c’est comme la Porsche 911, elle est magique. » L’histoire doit continuer, alors « je me suis mis à disputer des courses de côte, parce que ça me permet de concilier ma vie professionnelle et ma passion. » Même si le rythme n’est plus tout à fait le même, l’effort est plus bref et plus intense, Stéphane Poudrel ne boude pas son plaisir. Il est seul dans l’auto, mais les amis de Cannes, ceux qui l’ont accompagné dans cet instant de folie, sont avec lui : « Regardez ! Il y a toujours le nom de Bernard sur l’auto, parce que nous sommes inséparables, et il fait encore partie de l’aventure aujourd’hui. »

C’est au pied du Mont-Ventoux, à l’occasion de la 66ème édition de la course de côte du même nom que l’on a rencontré Stéphane Poudrel. Et Bernard Froment est toujours là, avec femme et enfants, à gravir quelques uns des kilomètres du Géant de Provence pour se placer au bord de la route, et encourager Stéphane. Ce dernier a pris goût à la compétition, et si l’émotion est moins forte au moment d’évoquer la victoire en Groupe F lors de la dernière finale de la spécialité au col St Pierre, le garçon est content du résultat : « Parce que j’ai pu prouver qu’avec cette auto on pouvait faire plein de belles choses. » Il en attestera quelques heures plus tard, en s’imposant une fois encore, sur les pentes du Ventoux, établissant au passage la meilleure performance des autos fermées. Il est vrai qu’avec un parcours de 10 kilomètres, « c’est une spéciale de rallye ! » Ce Poudrel là est vraiment géant !
avatar
carrera3.2

Messages : 115
Date d'inscription : 27/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le géant de Provence

Message par Phil Bertone le Dim 5 Sep - 10:38

Sans avoir la prestance de stéphane Poudrel, en 1958 et 1959 Mon grand père Emmanuel BÔLE sur une traction avant 15/6 avec seulement 3 vitesse à fini 2° en 58 et 1° de la classe 4 plus de 2000cm3 en 17'27" pour gravir les 22kms soit une moyenne de 74.289 km/h.

A voir si on peux faire mieux aujoud'hui avec nos voitures
avatar
Phil Bertone

Messages : 181
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 54
Localisation : 44.341527 4.762318

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le géant de Provence

Message par Laurent le Ven 17 Sep - 20:38

chapeau bas au grand père
avatar
Laurent

Messages : 503
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 49
Localisation : st paul 3 chateaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le géant de Provence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum